JURIDICONLINE

twitter   

Publication sur la mauvaise gestion des biens d’une commune : rappel des conditions de l’exception de bonne foi

Pour caractériser l’exception de bonne foi en matière de diffamation, les juges doivent tout d’abord statuer sur le caractère diffamatoire des propos avant d’envisager l’ensemble des conditions en expliquant précisément pourquoi celles-ci sont remplies ou non.

Un journal a publié un article critiquant la gestion des biens d’une commune notamment sur le fait que le maire aurait donné un terrain d’une valeur de 550.000 € à l’opérateur d’un cinéma et se serait engagé à payer le déficit de l’opérateur pendant vingt ans.
M. X., maire de la commune, a porté plainte et s’est constitué partie civile notamment du chef de diffamation envers un citoyen chargé d'un mandat public. M. C., directeur de la publication, et Mme Y., journaliste identifiée comme l'auteur de ce texte, ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel qui les a déclarés coupables, le premier du chef susvisé, la seconde, pour complicité de diffamation envers un citoyen chargé d'un mandat public.
Mme Y. a alors interjeté appel.

Dans un arrêt du 17 novembre 2016, la cour d’appel de Montpellier a retenu, au bénéfice de Mme Y., l’exception de bonne foi.
Elle a indiqué pour cela que la journaliste pensait que les faits étaient réels car un opposant politique du maire les avait répétés lors de réunions publiques en s’appuyant sur une délibération du conseil municipal. Les juges du fond ont donc souligné que les faits étaient réels et avérés.
De plus, ils ont relevé que Mme Y. avait pris les précautions d'usage dans l'écriture de son article en employant le conditionnel, la forme interrogative et des guillemets dont ils déduisent la bonne foi.
Enfin, ils concluent en précisant que du fait de sa profession, la journaliste avait eu l’intention d’informer le public sur la gestion des biens de la commune en période électorale en rapportant les propos d'un adversaire politique.

Le 6 mars 2018, la Cour de cassation casse l’arrêt rendu par la cour d’appel.
Elle rappelle ainsi que celle-ci aurait dû tout d’abord statuer sur le caractère diffamatoire des propos litigieux.
Les juges du fond auraient également dû mieux s’expliquer sur l'existence d'une base factuelle des allégations litigieuses et sur l'absence d'animosité personnelle de la journaliste à l’encontre du maire.
La Haute juridiction judiciaire rappelle ainsi les conditions cumulatives nécessaires pour bénéficier de l’exception de bonne foi en matière de diffamation : l’absence d’animosité personnelle, la légitimité du but poursuivi, la prudence et la mesure dans l’expression et le sérieux de l’enquête.

© LegalNews 2018


B?n?ficiez d'un essai gratuit ? LegalNews


LegalNews , veille juridique et comptable

  • Un service de veille multi-sources unique sur le march? : une ouverture sur l?ensemble des sources de r?f?rences de l?information juridique
  • Chaque jour, la garantie d??tre inform? en temps r?el de toute l?actualit? indispensable ? votre profession (alertes th?matiques, alertes sur mots-cl?s?)
  • Une information claire, pr?cise et rapide ? appr?hender, gr?ce ? des synth?ses ?labor?es par des sp?cialistes et l?acc?s direct aux textes officiels

LegalNews vous offre une surveillance exhaustive de l?actualit? juridique (presse, revues juridiques, sources officielles et institutionnelles?). Recevez votre s?lection d?informations sur-mesure en fonction de votre activit? pour vous concentrer sur la v?ritable valeur ajout?e de votre m?tier.

Pour b?n?ficier d?s maintenant d?un essai gratuit et sans engagement gr?ce ? Juridiconline, cliquez ici

Se référencer

Vous êtes avocat ou juriste spécialisé ? Si vous souhaitez recevoir des demandes de devis, référencez vous en complétant le formulaire de contact.

Vos offres d'emploi

Pour publier une offre d'emploi, cliquez ici

Librairie

Vous êtes ici : Home Actualités Propriété intellectuelle & NTIC Médias Publication sur la mauvaise gestion des biens d’une commune : rappel des conditions de l’exception de bonne foi

LegalNews France : le service de veille juridique des avocats et des juristes

BiblioVigie : le service de veille de la profession comptable, en partenariat avec Bibliotique pour le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables (CSOEC) et la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes (CNCC)

LegalNews Notaires : l'actualité juridique des professionnels du notariat. 

LegalNews International : le service de veille de l'actualité juridique internationale

LegalNews Public : toute l'actualité juridique pour les Administrations et Collectivités

LegalNews Procédures Collectives : l'actualité du droit des procédures collectives

Le Monde du Droit : le quotidien d'information des professionnels du droit

GESTION DE FORTUNE, ce mois-ci
Gestion de Fortune - mai2013

Juin 2013

 

ArchiDesignClub : architecture, design & tendances


Webzine Architecture+Design

Juridiconline est un portail édité par LegalNews.

  •     Tél : +33 1 56 79 89 89
  •     Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  •     Sites internet :